Véronique Nyberg nous dévoile « l’Amour fou » d’Ungaro

Rencontre avec la créatrice Véronique Nyberg, parfumeur chez l’IFF (International Flavors & Fragances). Cet illustre « Nez » nous dévoile son parcours et les mystères de la nouvelle fragrance du parfum « L’Amour Fou » d’Emmanuel Ungaro. Cette essence en est une réinterprétation, version eau de toilette, plus douce, plus romantique et aux senteurs estivales. Un flacon ultra féminin qui laisse deviner un jus rose rehaussé d’un délicat bouchon noir en forme de diamant.

Interview réalisée par Julia-Myriam Sadel

Véronique

© Wilfrid Azencoth

Pouvez-nous nous dire quelques mots sur votre parcours…

Cela fait 13 ans que je collabore avec les équipes d’IFF, une société américaine basée à New-York. Nous avons un bureau à Paris, nous développons les parfums des grandes marques. Je travaille en parfumerie fine à Paris, depuis bientôt 8 ans, et j’ai le privilège de développer de nombreuses fragrances pour différentes maisons.

Pouvez-vous nous en citer quelques-unes ?

Oui, bien sûr…Trésor in Love de Lancôme, Jimmy Choo ou encore Guess Seductive, sans oublier L’Amour fou, le parfum, pour la maison Ungaro.

Comment collabore-t-on avec une maison telle qu’Ungaro ?

Lorsqu’on travaille pour une maison, on s’implique, on va droit au cœur de la marque, au cœur même de leur ADN. On est attentif à ce qui se développe autour de cette marque. Pour chaque maison le travail est différent, l’objectif est de créer un parfum qui soit le plus en adéquation avec la marque en question.

Quelles ont été vos inspirations pour cette fragrance ?

Pour l’Amour fou, nous avons repris les codes de la marque pour pouvoir ainsi créer ce qui représentait le mieux l’idée de l’amour fou pour la maison Ungaro. Après le parfum, nous voulions, à travers l’eau de toilette, passer de l’amour passionné à l’amour tendre et romantique. L’objectif a donc été de traiter les ingrédients de façon fluide et légère sans omettre un caractère un peu fou autant que ludique. Nous voulions mettre en avant le côté très pétillant, impertinent également, avec un fond de magnétisme et de sensualité pour finir sur une note tendre et romantique.

70301_Amour Fou EDT 50ml_Pack_RGB

Aviez-vous des instructions précises ?

C’était une page blanche. Lorsque j’ai créé l’eau de parfum, nous avions des recommandations concernant les codes couleurs et l’histoire de la marque. Excepté cela, nous étions très libres, nous n’avions aucune restrictions et ça, c’est extraordinaire ! Le résultat fut un succès, et j’espère sincèrement qu’il le sera également auprès du public.

Véronique, comment devient-on nez ?

Il n’y a pas de parcours spécifique. Pour ma part, il est complètement atypique; après avoir intégré une école d’art, je suis finalement devenue docteur en chimie organique. Il y a 13 ans, l’IFF m’a offert l’opportunité de me former en interne pour devenir nez. Lors de mes études, j’ai beaucoup étudié la botanique et la chimie organique. Cela m’aide énormément dans mon travail, sans oublier l’aspect créatif lié à mon passage dans des écoles d’art. Cette combinaison me permet aujourd’hui de vivre mon métier avec passion. Il me permet de faire rêver chaque jour. Ce métier permet d’aller au-delà de nos limites, c’est tous les jours une découverte, c’est donc particulièrement excitant et passionnant ! On peut trouver des sources d’inspirations dans de nombreux domaines, pour ma part, je travaille souvent avec les arômes, la cuisine, l’art, les textures et les couleurs.

Quelques mots aux femmes et aux hommes qui souhaitent acheter cette eau de toilette ?

Le nom de cette fragrance véhicule de lui même un message fort. Lorsqu’on est amoureux, c’est le cadeau idéal ! Je trouve qu’il y a un certain magnétisme qui se dégage lorsqu’on porte ce parfum, une sorte d’aura qui se développe, elle est particulièrement sensuelle et romantique.

J’imagine que chaque création est particulière…quel est le parfum qui vous a le plus marqué ?

A titre personnel, « L’Amour fou » est un parfum que je porte et on ne porte pas systématiquement toutes ses créations. Ce parfum, c’est moi, c’est ma signature, c’est véritablement ce que j’aime, il me correspond parfaitement. Ce n’est pas un parfum « show off », c’est un parfum très féminin, sophistiqué et délicat et je pense que cela me représente bien (rires).

Avez-vous un dernier message à faire passer ?

Le monde actuel n’est pas toujours très gai et un beau message d’amour est toujours porteur d’envie, de beauté et de joie ! Il n’y a rien de plus beau qu’une femme ou qu’un homme amoureux. Je souhaite beaucoup d’amour à ce monde qui n’est pas toujours évident à appréhender.